3 façons de mettre en place un trailing stop

Peut-être que tu te demandes comment mettre en place un trailing stop dans le cadre de ta stratégie.

Je vais te donner plusieurs exemples que tu vas pouvoir mettre en place pour optimiser tes stratégies de trading.

Qu’est-ce qu’un trailing stop ?

Un trailing stop c’est comme un stoploss. À la différence, c’est que celui-ci va suivre l’évolution des prix.

Imaginons que tu aies pris une position d’achat. Tu as placé ton stoploss à 10 pips du prix d’ouverture.

Lorsque le prix va évoluer dans le bon sens, c’est-à-dire à la hausse, le stoploss va évoluer lui aussi dans le même sens.

Cela permet par exemple de profiter un maximum de la tendance d’une position. On laisse courir les gains et on coupe rapidement les pertes.

Par contre, le trailing stop n’évoluera pas dans l’autre sens. Il agira comme un stoploss.

Du coup, comment bien positionner son stop suiveur dans le cadre d’une stratégie de trading ?

Il y a plusieurs méthodes possibles.

La première est de mettre un stop suiveur fixe. Comme je l’ai dit dans mon exemple on peut très bien placer notre stoploss à X pips du prix d’ouverture de notre position.

Celui-ci évoluera lorsqu’il y aura un décalage de plus de X pips entre le prix d’ouverture et le stop suiveur.

Mais, il est possible de faire beaucoup mieux et certainement de façon plus intelligente.

Voici donc quelques exemples (pour faire simple, je partirai du principe que nous sommes à chaque fois à l’achat) :

Placer un Trailing stop sur les chandeliers

Tu peux très bien mettre un stop suiveur sur le point le plus bas du dernier chandelier. A chaque nouveau chandelier, s’il y a un nouveau plus haut sur le point le plus bas du dernier chandelier, tu remontes le stoploss.

Personnellement j’utilise ce type de trailing stop sur des stratégies basées sur une unité de temps d’une heure.

Placer un stop suiveur sur les points les plus bas

Cette méthode est pratiquement la même que la précédente.

À la différence, c’est que le stop suiveur n’est pas placé sur le plus bas du chandelier précédent, mais sur le plus bas d’un groupe de chandeliers en fonction d’une unité de temps.

Par exemple, nous pourrions placer le trailing stop sur le point le plus bas des 10 derniers chandeliers.

Dans certain cas, cela permet d’avoir un peu plus de souplesse avec les évolutions du marché.

Placer un trailing stop sur un indicateur technique

Une autre façon de placer un trailing stop est d’utiliser un indicateur technique.

Nous pourrions par exemple utiliser une moyenne mobile. Lorsque celle-ci évolue, nous déplaçons automatiquement notre trailing stop.

Ça permet de suivre le marché de façon très proche.

Néanmoins le principal inconvénient, c’est que ce n’est pas très souple et il est possible parfois d’avoir de faux signaux.

Il est préférable par exemple de décaler le trailing stop en dessous du niveau de l’indicateur.

Ça permet de na pas toucher notre stoploss dans le cadre de rebond, si on est sur une moyenne mobile.

>